Le silence éternel de ces espaces infinis...

 

 

...m'effraie.